La Vie

Mieux vaut mourir avec honneur que de vivre en déshonneur.

Dès lors que le sage a compris que les épreuves sont pour lui une occasion de renforcer son honneur, il est capable d’affronter la mauvaise fortune sans se plaindre et de considérer les épreuves comme un bien.
De là à rechercher les épreuves comme moyen de se perfectionner sa sagesse dans l’honneur des guerriers.

Quand on a connu tout et le contraire de tout, quand on a beaucoup vécu et qu’on est au soir de sa vie,on est tenté de ne rien lui dire par honneur.
sachant aussi que la recherche, le doute, les remises en cause font partie de la noblesse de l’existence.

Oui, nous vivons une période difficile
où il est toujours question de droit et jamais de devoir et où la responsabilité qui est l’once de tout destin, tend à être occultée.

La vie est un combat, le métier d’homme est un rude.
Ceux qui vivent sont ceux qui se battent.

Il faut savoir :
que rien n’est sûr,
que rien n’est facile,
que rien n’est donné,
que rien n’est gratuit.

Tout se conquiert, tout se mérite.
Si rien n’est sacrifié, rien n’est obtenu.

Les hommes d’honneur sont rares de nos jours, tout autant que les hommes de sagesse.
Mais des temps très sombres se profilent à l’horizon.
Il est plus facile de reconnaître la lueur d’une bougie dans l’obscurité qu’en plein soleil. Inévitablement, des hommes d’honneur se lèveront et chercheront à retrouver la source de sagesse qui sera leur éthique. C’est la force du code d’honneur, le feu de l’esprit, qui allume l’espoir du renouveau.

Mieux vaut mourir debout que vivre toute une vie à genoux sans honneur.

QUI SOMMES-NOUS, SANS HONNEUR ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.