L'amour

La paix et l’amour passeront par les femmes

Je ne me suis jamais rapproché de Dieu, sûrement par égoïsme jusqu’au jour où j’ai compris que je m’étais perdu dans les abîmes de la nuit. On essaie de nous détruire par tous les moyens, mais sachez que la grâce de Dieu reste votre force intérieure et la plus grande des protections.
Dieu a créé la femme. J’ai un profond respect pour ces femmes qui se battent sans relâche pour nous les hommes, malgré notre cupidité à vouloir diriger le monde par la force, et même si nous ne faisons finalement que le détruire.
Nous sentons intuitivement que ce devrait être notre destinée, et notre conscience nous pousse dans cette direction. Chacun de nous désire être une personne authentique, connaître l’amour vrai et vivre dans un bon environnement. Or, nous savons tous qu’il y a un fossé énorme entre notre but le plus profond et la réalité que nous vivons. La vie humaine est remplie de souffrances. Les hommes sont capables d’une cruauté stupéfiante les uns envers les autres. C’est là le problème du mal, et celui-ci doit être résolu afin que le but de Dieu pour Sa création soit réalisé.
A cause du mal, beaucoup ont rejeté l’existence de Dieu. Ils ne comprennent pas comment un Etre Suprême d’amour et de bonté absolus puisse permettre qu’il existe dans le monde tant de souffrances et d’injustices. D’autres ont cherché à résoudre ce problème en refusant l’idéal d’un monde d’harmonie et d’amour vrai, considérant que cette contradiction entre le bien et le mal est naturelle, qu’elle fait partie des dualités de l’univers, comme le jour et la nuit, la vie et la mort, la masculinité et la féminité. Les forces du bien et du mal, en revanche, sont des opposés contradictoires. Ils se repoussent mutuellement, cherchant à se détruire l’un l’autre. Cette relation contradictoire et destructrice ne fait pas partie de l’ordre naturel de l’harmonie et de l’unité de l’univers. Au contraire, ces opposés entretiennent une fausse action de donner et recevoir.
Le mal n’est pas naturel. Seul le monde humain comporte autant d’inharmonie et d’autodestruction. Le conflit et la contradiction se retrouvent à tous les niveaux de l’existence humaine.
Toutes les femmes et tous les hommes de bonne volonté désirent la paix universelle, pourtant il existe plus de quarante conflits dans le monde aujourd’hui. Au niveau individuel, nous connaissons tous des contradictions entre notre esprit et notre corps, nos pensées et nos actions. Nous pensons et croyons une chose, mais nous en faisons une autre.
Chaque arbre se reconnaît à ses fruits. Il y a là une sorte de logique nécessaire que personne ne peut enfreindre. Les fruits ne s’improvisent pas. De cette vérité de tous les jours on tire une leçon pour ses disciples, car il dépend de nous d’être un arbre sain ou un arbre parasité.
On peut changer ses propres fruits, mais seulement si l’on devient un arbre nouveau et par ailleurs il est impossible de changer les fruits un par un au bout des branches c’est le bois et la sève qu’il faut convertir.
L’AMOUR VRAI DES FEMMES DE PAIX
Parce que tous les problèmes du monde comme ceux qui nous sont personnels sont dus au manque d’amour, leur seule solution est l’amour vrai.
La raison pour laquelle nous n’avons pas pu éliminer les conflits et la souffrance est que nous n’avons pas totalement compris la cause du problème. A présent nous savons que la force de l’amour faux nous conduit à l’autodestruction.
La solution est de rejeter l’amour contraire au Principe et de restaurer la conception originelle de l’amour tant dans notre vie personnelle qu’à l’échelle du monde. Sans expérimenter l’amour vrai, notre cœur ne pourra jamais atteindre sa pleine capacité d’aimer.
Voilà pourquoi j’affirme que la paix passera par les femmes, car elles sont l’essence même de la création : elles donnent la vie elles portent le lourd fardeau des futures générations. En fait, l’homme est bien plus destructeur dans son fond…  Nous devons donc soutenir les initiatives des femmes en faveur de la paix, et promouvoir la participation des femmes aux processus démocratiques et aux prises de décisions d’ordre politique et économique. Il est grand temps que les gouvernements envisagent cela très sérieusement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.