L'amour

Je n’aimais pas, j’étais amoureux de l’amour.

Si l’amour est un art, je veux être artiste !
Sois ma muse, ma source d’inspiration, l’eau vive à laquelle je me ressource.
En toi, je puiserai la force inexplicable, déplacer les montagnes, les océans même dans mes rêves je vis pour toi.

Aimer, c’est avoir peur, la peur de souffrir.
Avoir peur de ne plus pouvoir aimer, de ne plus pouvoir vivre.
L’amour implique une prise de risque.
Il suscite un phénomène de vertige, le vertige de l’amour, on peut détruire cette sensation de l’amour parce que l’on en a trop peur, trop peur de faire le premier pas !

Quel verbe étrange constitue la forme pronominale du verbe abandonner !
On peut abandonner un pouvoir, un privilège.
On peut renoncer, déposer les armes, avouer sa défaite.
Mais s’abandonner à l’amour ?
Comment cela est-il possible ?
Qu’est-ce que cela signifie?
Comment abandonner, ce qui donne la joie, le souffle de l’espoir d’une vie meilleure ?

Croire en la magie de l’amour, c’est croire en la vie.
C’est tellement simple, l’amour.
Tellement possible, l’amour.
À qui l’entend, regarde autour.
À qui le veut vraiment.
C’est tellement rien, d’y croire.
Mais tellement tout, pourtant.
Qu’il vaut la peine, de le vouloir.
De le chercher, tout le temps.
Dis-moi simplement si tu veux de moi.
Dis-moi les mots du cœur !

bonne saint valentin à tout les amoureux.
bonne saint valentin à tout les célibataires.

Le jour où j’ai réalisé que j’étais amoureux de l’amour, ma vie est devenu amour !

Et pour vous, de quoi l’amour a-t-il besoin pour se développer davantage dans votre vie ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.