L'amitié

En amour, comme en amitié, il y a souvent une période où tout est parfait.

On est d’accord avec l’autre sur tout, on fait tout ensemble, on termine même les phrases de l’autre.
Cette osmose nous donne parfois l’impression de fusionner, de n’être plus qu’un. …

Mais au-delà du nuage rose, la sensation de
« fusion » avec un autre que soi peut être difficile à supporter.
Lorsqu’on n’est pas tout à fait sûr de qui on est, on peut avoir l’impression de ne plus exister pour soi-même, voire de s’anéantir.
Cette sensation peut-être bien souvent douloureuse et angoissante.
On peut se sentir déprimé, avoir des sautes d’humeur incompréhensibles.
C’est la peur de se perdre dans l’autre qui s’exprime !

Ou alors, la peur de perdre l’autre peut prendre le dessus. Quand l’autre n’est pas là, le manque est insupportable, toute absence de sa part est une torture.
On devient fou de jalousie au moindre signe, déformé et interprété comme une preuve de désamour.
La dépendance affective est telle que la crainte d’être abandonné ne nous quitte plus.
Voilà un poison qui peut rendre la vie bien difficile !

Si on ne peut plus laisser l’autre vivre en dehors de soi, et qu’on ne peut plus vivre en dehors de l’autre, on se retrouve vite emprisonné dans la relation.
Le rêve tourne au cauchemar …
Tout écart devient insupportable, et on finit par ne plus se supporter. Une relation trop fusionnelle peut devenir carrément destructrice, avec de violentes disputes où on se blesse immanquablement …
Ce qui laisse des cicatrices.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.