L'amour

Au revoir mon amour.

Au bout de ma plume l’encre s’écoule, comme les larmes dans mes yeux.
J’étale des mots simples, comme la vie, qui courent sur le papier, comme le temps que l’on ne voit pas passer.

Aujourd’hui, je dis au revoir, pour que tu sois libre, libre de tout !
Libre de vivre !
Aujourd’hui, je ne sais plus comment t’aimer, je ne sais comment t’aimer.
J’ai donné mes larmes, j’ai pleuré pour mieux t’aimer.
J’ai donné, j’ai trop donne, aujourd’hui j’arrive plus à donné, j’ai plus de larmes.
Je t’ai tellement aimé, que je ne pourrais aimer.

Mais j’ai compris que j’étais vraiment guérie,
au plus profond de mon cœur, quelques années plus tard, quand je suis redescendue les pieds sur terre, que j’ai ouvert les yeux sur cet amour destructeur.
J’aurai accepté même l’inacceptable pour elle, j’aurais donné mon sang pour elle !
Le pire en amour, c’est de savoir que l’on n’est pas aimé, mais l’on continue à ferme les yeux.

L’amour est un sentiment pur, de pureté et de noblesse et précieux.
Il se définit par ce lien d’affection, de tendresse qu’on noue avec l’autre dans une intention de réciprocité animée par la chaleur du cœur, par la tendresse de l’âme.

L’amour n’est donc en aucune façon :
Ni MANIPULATION.
Ni DOMINATION.
Ni SOUMISSION.
Ni OBLIGATION.

L’amour ce n’est pas imposé à l’autre, l’amour, c’est disposé, mais jamais imposé.
Si tu n’es pas capable d’aimer, n’impose pas !
L’amour, c’est la liberté de l’autre.

Ne parle pas d’amour, quand ton cœur est l’opposé de tes gestes, ne parle pas d’amour !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.